#balancetonporc

Difficile de trouver titre plus approprié pour cette sortie de Noël, au vu de l’état dans lequel nous sommes rentrés et des glissades maitrisées plus ou moins tout au long des trente kilométres dominicaux.
Place aux jeunes pour cette sortie dominicale avec Aurélien, Ben, Florian et John venus défier les anciens Reynald (ancien au club si ce n’est par l’âge), ChocoBob et moi.

Rainy Weather, blurring Picture

Le départ se fait par la côte de Dom dans le but de rallier le plus rapidement possible la forêt d’Elan. Après une hésitation sur l’option de la montée de l’antenne, c’est le bon sens qui prend le dessus en choisissant de continuer sur le chemin le plus facile. Aurélien en grande forme caracole devant et nous nous égrainons dérrière lui… Une fois dans la Brokeback nous lâchons les freins et tentons de maîtriser nos montures qui plus d’une fois tentent de nous mettre au sol. Le problème de la forêt est qu’il y a des arbres et que les arbres ont de racines et que les racines glissent quand il pleut. Nous passons notre temps à ratrapper les glissades. Ce qui devait arriver arriva… Sur les hauteurs d’Elan Reynald nous  gratifie de la première chute de la journée. Nous rejoignons la  Tournante. Personne ne veut prendre les devants. Je m’y colle et me vautre dans une superbe perte de la roue avant. La descente est épique : moitié à sur le vélo et moitié à pieds, à moins que ce soit le contraire… Malgré une tige non-téléscopique devenue téléscopique à sens unique, Reynald ne fait pas pire que nous. Nous parvenons en bas en un seul morceau. Nous empruntons la trace du 360 d’Elan en évitant les passages les plus techniques. Reynald, peu enclin à jouer les danseuses, passe plus de temps à se battre avec sa selle qu’à rouler.
A la source aprsè une concertation avec ChocoBob je décide de rejoindre la SMA par Balaives, Etrepigny et Boutancourt. La première partie de la montée dans un pierrier met fin à la motivation des Reynald qui décide de finir par la route. Nous grimpons jusqu’aux Termes avant de redescendre vers Balaives par la sept poumons. Beaucoup plus facile dans ce sens même si les pluies diluviennes que nous avons eu depuis quelques jours ont creusés de profondes ornières que nous devons gérer. La longue montée de l’église nous permet de rejoindre Etrépigny. Dernière « grimpette » et nous attaquons le sentier qui nous mène à la descente de l’I.M.E. Le large chemin noir nous ramène à notre point de départ dans un état qui ne déplairait pas à Peppino.

Pour conclure sur notre état, on peut dire que si nous étions en Bretagne aujourd’hui nous aurions une piêtre opinion de nous…

2 thoughts on “#balancetonporc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.