Tutoriel

Raconter ici mes aventures sur 250kms entre Nouvion-sur-Meuse et Collemiers n’a que peu d’intérêt tant ce périple s’est déroulé d’une façon idéale. Par contre les préparatifs et l’organisation peuvent être intéressants pour ceux qui auraient la même folle idée.
A l’origine j’avais prévu de prendre deux jours de congés (dimanche et lundi de pentecôte) pour aller faire du VTT. Un week-end de repos toutes les six semaines fait que je peux rarement participer aux réunions de famille. Quand l’occasion se présente il me faut souvent faire le choix entre boire ou conduire… Alors quand l’invitation pour l’anniversaire de ma belle-sœur tombe je me vois contraint de choisir. Après quelques temps de réflexion je trouve une solution pour allier les deux je me rendrai à l’anniversaire en VTT. 250kms une rigolade ! Se pose à moi la question de tracer un parcours qui soit assez facile mais plaisant. Hors de question de me faire une aussi longue distance sur la route. Après avoir cherché des solutions je me rends compte que Google/Maps me propose une option vélo. Je trouve un site qui me permet de convertir la trace donnée par Maps en .gpx que je peux suivre sur mon GPS. Je teste sur un parcours d’une trentaine de kilomètres ce que cela donne. Quelques grandes route mais aussi de la route de campagne mais aussi du chemin empierré. A savoir pour les routards qui utiliseraient cette option. Pour ce qui est de suivre la trace sur mon GPS avec le Polar V650 c’est nickel.
J’envisage sereinement ma petite vadrouille que je prépare tranquillement. Je demande à PTR s’il peut me prêter son Stumpjumper HT qui me semble plus adéquat que mon Camber et ses 120mm de débattement pour ce type de parcours.

Single marnais et ses arbres exotiques

Il me reste à faire un choix stratégique sur mon périple : une ou deux étapes ? La réponse viendra de Kath qui me rappelle que je suis invité à une fête et qu’y arrivé en m’étant levé à 3 heures du mat, en ayant 11 heures de selle et 250kms dans les pattes n’est peut-être pas une des plus belles preuve de courtoisie. J’opte donc pour une sortie sur deux jours. Maps me propose trois options à peu près semblable au niveau des distances. Je choisi l’option par Chalons-en-Champagne où je ferai étape pour la nuit.
Concernant pour équipement, je fais light comme à mon habitude. Après avoir étudié la météo j’opte pour le chargement suivant : un cuissard, un maillot manches courtes, un maillot manches longues, un body, un Gamex, un sous-vêtement sans manche et un manches courtes, une paire de chaussures bien évidement. Un short, un T-shirt et des tongs pour me changer à l’étape. Comme j’envisage la nuit à l’hôtel je néglige le gel douche, et la serviette, gardant la brosse à dents et le dentifrice.
Pour ce qui est du matériel de réparation je n’embarque rien de plus que d’habitude : une chambre à air, deux cartouches, une attache rapide, un dérive chaîne, le multi-outils, une fiole de lubrifiant. Pour m’alimenter deux gourdes de 75cl en prévoyant de me ravitailler en eau quand j’aurai l’occasion, une dizaine de barres de céréales et une dizaine de pâtes de fruits. Je n’oublie pas de charger mon téléphone à fond avant de partir et de désactiver les datas pour être sûr d’avoir encore de la batterie en cas de problème.
Je fait confiance à Google et ne m’intéresse pas plus que cela à la trace. Je verrai bien…

Il y a aussi de vrais arbres dans la Marne

Vendredi 12h30 je décolle. Le GPS me fait prendre la voie verte et le chemin noir à FLIZE, ce qui m’apparaît comme positif ayant peur des voitures. La trace m’emmène en forêt d’Elan. Je joue petit bras, ou plutôt petites cuisses préférant prendre la route plutôt que le chemin proposé que je connais bien et qui est assez physique. J’emprunte de la route de campagne jusqu’à Guincourt. C’est assez agréable. A partir de là jusqu’à Saint-Etienne-au-Temple, je suis sur la grande route ou sur les chemins de terre qui longe la route. C’est monotone mais je roule à une moyenne de près de 30kms/h. Après Saint-Etienne je m’enfonce au milieu des champs : larges chemins défoncés par les tracteurs c’est pas des plus agréables mais c’est toujours mieux que la route. C’est le moment où je me rends compte que je n’ai pas mis de crème anti-échauffement. J’arrive à Chalons par des petits chemins. Je vois l’enseigne de l’hôtel Formule 1, il est un peu plus de 17h00. Je m’y rends et prends une chambre. Une vérification de ma monture : tout est nickel malgré un bruit dont je n’ai pas réussi à trouver la source. Une info intéressante : les Formules 1 ne fournissent plus de serviettes dans leurs chambres. Je dois donc me fendre de 3.00€ pour en acquérir une. Après la  douche je me rends au magasin Intermarché situé à 300m pour acheter à boire pour le lendemain.  Un resto sympa et je me vautre devant Koh-Lanta. Bilan de la journée : 103kms, 4h20 de selle, 755m de D+, 23.8km/h de moyenne.

Traversée de Chalons par le canal

Je me lève vers 7h00, prends un petit déjeuner et me prépare. Il est indiqué 3 degrés à la façade du magasin en face.  J’opte pour l’option maillot manches longues et Gamex. Il est 8H15 quand je décolle. Je pense que j’aurais pu prendre un tour de cou. Je traverse Chalons par la voie verte avant de rejoindre la route de Troyes. De nouveau un chemin longe la route. Si un jour on me demande comment je trouve la Marne je répondrai : « DROIT !  » C’est interminable. Je la joue plus cool qu’hier car c’est un peut plus de 140kms au programme de la journée. Après près de 50kms de lignes droites, j’emprunte enfin des petites routes et des chemins de campagne. Je me retrouve même un moment sur une chemin forestier au milieu d’herbes hautes de plus d’un mètre. Une vérification du GPS s’impose. Pas de doute c’est le chemin. Il débouche sur un chemin de halage monotrace. Un peu ce que l’on propose sur le marcassin lors de la RPS. Je suis maintenant dans l’Aube. C’est moins droit mais plus souvent goudronné. Je trouve un village et une supérette et il est midi. Je m’achète un sandwich. Pause casse-croûte à l’ombre des marronniers, changement de tenue, tartinage de crème solaire et remplissage des gourdes.La fin du parcours se fait par des petites routes de campagne dont le profil est un peu plus accidenté que ce que je viens de vivre pendant plus de cent kilomètres. J’arrive enfin à Sens que je traverse par des pistes cyclables et de la voie verte. Une petit tunnel dont je n’aurais même pas imaginé qu’il puisse être praticable me permet de traverser une voie de chemin de fer. Nouvelle route de campagne et me voilà enfin arrivé après plus de 245 kms et 10 heures 40 de selle. Une belle aventure que je regrette néanmoins de ne pas avoir fait d’une seule traite. La prochaine fois peut-être…

Passons maintenant au tutoriel pour ceux que cela peut intéresser.

    • Sur Google Maps (https://www.google.fr/maps/) choisir votre itinéraire avec l’option vélo.
    • Dans le menu choisir : Partager ou intégrer la carte
    • Copier le lien se trouvant dans lien à partager.
    • Se rendre sur le site Maps to GPX (https://mapstogpx.com/)
    • Coller le lien copié et appuyer sur « Let’s go »
    • Verifier que l’option « Track points » soit cochée
    • Automatiquement le fichier GPX de votre parcours est téléchargé sur votre PC
    • Il ne vous reste plus qu’à le charger dans votre GPS et à rouler

One thought on “Tutoriel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*