Chemins de la Trisomie

Comme tous les ans les raidars s’étaient au rendez-vous des chemins de la trisomie. Nous ne pouvions pas laisser passer l’occasion de rouler pour une bonne cause…

Travaillant l’après-midi nous avions décidé de partir à huit heures, sauf Anouchka et PTR ayant du mal avec le réveil. C’est donc en compagnie de Cacal, Monsieur le Comte et Hervé que je m’élançe sur le quarante-cinq kilomètres bien que ma première intention était de partir sur le vingt kilomètres. Nous entamons la première montée, Cacal s’en va en mode supersonique pendant que Philippe cale pris d’un point de coté. Nous levons le pieds et prenons un rythme plus raisonnable ce qui permet à Hervé de nous rejoindre après avoir opéré un changement de pédale. Nous naviguons dans les bois de Signy-l’Abbaye. Les chemins sont sympas mais les montée sont glissantes et nous obligent à plusieurs reprises à mettre pieds à terre. L’alternance entre route forestières et sentiers monotraces est plutôt agréable. Nous sommes rejoint par Barnab avec qui nous n’avions pas roulé depuis longtemps. Au dix-neuvième kilomètres nous tombons sur une voiture stationnée en bordure de chemin. Il s’agit en fait du ravitaillement. Vu l’heure avancée je me renseigne pour gagner l’arrivée le rapidement. Philippe m’accompagne pour rejoindre Thin-le-Moutier par la route.

Il est dix heures trente quand nous déposons nos cartes de pointage au contrôle d’arrivée. Dommage que nous n’ayons pas eu le temps de finir le parcours car cette année nous avons eu le droit à un parcours beaucoup plus amusant que les années précédentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.