Le retour.

Je me devais de donner des nouvelles à nos nombreux lecteurs de nos valeureux raidars qui s’ils sont restés muets depuis les Monts d’Arrée n’en ont pas moins sillonnés les chemin de France et de Navarre poussant les crampons jusque sur les pentes caillouteuses du massif des Maures.
Quel choix judicieux que de reprendre la plume et les sorties en groupe pour ma part par ce premier matin où les températures taquinent le zéro. C’est donc habillé comme un ours, tout est relatif car premièrement on a rarement vu un ours habillé et deuxièmement ma tenue pourrait passer  pour une nuisette comparée à celle des deux Philippe et de ChocoBob, que je retrouve Seb encore plus légèrement vêtu que moi pour rejoindre la SMA. Si le froid nous pique un peu le bout des doigts, je n’ai aucun doute que le parcours prévu aura vite fait de nous réchauffer.
C’est donc à cinq que nous prenons la direction d’Elan, Guitou ayant déclaré forfait pour un soi-disant mal de dos mais beaucoup plus probablement par une peur chronique des animaux à cornes.
Arrivés sans encombre mais légèrement frigorifiés devant l’abbatiale, nous attaquons le vif du sujet. Ca grimpe longtemps et ça glisse quand nous ne sommes pas obligés de descendre du vélo pour franchir les mares de boue. Ce passage prévu dans les réjouissance de la RPS 2018 est à oublier très vite si on ne veut pas rejouer l’histoire du petit Grégory avec un de nos randonneurs. Heureusement arrivés sur le plateau le terrain devient beaucoup plus agréable même si les feuilles nous réservent quelques surprises. On rattrape le temps perdu dans la montée boueuse. Nous sommes sur le tracé 2018. De nouveaux passages alternent des classiques. On finit par retrouver la source Saint-Roger. Il est 10h00. Il nous reste une heure à tuer, et non pas un homard, avant notre rendez-vous avec la photographe…
Je décide de remonter sur les hauteurs afin d’aller chercher la dorénavant baptisée Walnut Grove, les participants de la RPS 2018 comprendront…. Après avoir pris le temps d’immortaliser ce moment nous nous rendons à notre rendez-vous. Nouvelle trace technique, nouvelle trace plaisir ! Enfin pour certains, seulement une fois arrivé en bas… Après quelques photos en action, nous posons pour la postérité avant de regagner la SMA.
Malgré les deux degrés du départ la nuisette était une bonne idée…

One thought on “Le retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.